Les fondements bibliques de la relation d’aide

"Il n'est pas exagéré de dire que les Églises évangéliques ont opposé en notre siècle une résistance presque unanime à la montée des sciences humaines. Ces disciplines nouvelles n'étaient-elles pas applaudies par ceux qui niaient l'Écriture? L'entrée en force dans ces mêmes Églises des ministères de "relation d'aide" (qui tirent profit des acquis des la psychologie moderne) bouleverse donc bien des certitudes.

Les chrétiens se répartissent en deux groupes : les incombent dans une hostilité que motive le refus de laisser au psychiatre la place de la colonne de l’esprit ; d’autres sont prêts à emboîter le pas des psychologues, convaincu d’être en terre de science. 

L’auteur prend position pour une approche différente. La synthèse positive qu’il propose la lumière de l’Écriture et de son expérience de psychothérapeute pose le fond dans une relation d’aide biblique.

Les fondements bibliques de la relation d’aide

€8,90
Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com
Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com Les fondements bibliques de la relation d’aide - ChezCarpus.com

Les fondements bibliques de la relation d’aide

€8,90
Niveau du stock Reste 1 en stock
€8,90

"Il n'est pas exagéré de dire que les Églises évangéliques ont opposé en notre siècle une résistance presque unanime à la montée des sciences humaines. Ces disciplines nouvelles n'étaient-elles pas applaudies par ceux qui niaient l'Écriture? L'entrée en force dans ces mêmes Églises des ministères de "relation d'aide" (qui tirent profit des acquis des la psychologie moderne) bouleverse donc bien des certitudes.

Les chrétiens se répartissent en deux groupes : les incombent dans une hostilité que motive le refus de laisser au psychiatre la place de la colonne de l’esprit ; d’autres sont prêts à emboîter le pas des psychologues, convaincu d’être en terre de science. 

L’auteur prend position pour une approche différente. La synthèse positive qu’il propose la lumière de l’Écriture et de son expérience de psychothérapeute pose le fond dans une relation d’aide biblique.

Vous avez aussi regardé: